Moi: d’AVS à AESH…

EPISODE 1

Il y a fort fort longtemps, au printemps de l’an 2010, je me rendais par une charmante matinée dans les locaux de la DSDEN pour un entretien pour un poste d’avs (oui oui, on disait encore avs). A cette époque il suffisait d’avoir le bac pour pouvoir postuler en contrat de droit public.

Sans trop savoir à quoi m’attendre, j’attendais avec un peu d’anxiété mon tour… l’entretien fût rapide (une quinzaine de minutes) et plutôt détendu. On me dit : « On  vous rappellera rapidement ». La rapidité n’étant pas la même pour tous, cela prit tout de même quatre mois.

Nous sommes donc maintenant la veille de la rentrée scolaire…. un coup de fil rapide me propose un poste en collège/lycée, un  24h/semaine (un élève en 4ème dyslexique, dysorthographique phonologique et un élève en  1ère autiste Asperger) . J’accepte et on me propose de me rendre au lycée l’après-midi même. Il est maintenant 12 h 30 second coup de fil de la journée, on me propose un autre poste, dans un autre collège avec un élève tétraplégique (myopathie), 31h/semaine. Sans trop hésiter j’accepte…

Je me rends l’après-midi même au collège, je rencontre l’élève, sa mère et l’enseignante de l’ULIS dans laquelle l’élève sera scolarisé. On me présente également mon collègue qui sera avs co…. Jusqu’ici tout va bien. Et ça ne va pas durer longtemps. La prise en charge de l’élève s’est montrée plus que difficile, autant physiquement que moralement. Beaucoup de manipulations, élève peu engageant, collègue peu aidant. Seul petit réconfort, l’enseignante de l’ULIS avec qui le contact est très agréable.  On passera rapidement sur la formation d’adaptation à l’emploi, qui n’a fait que survoler les différents handicaps et ne m’a en rien aidée concernant l’élève que j’accompagnais….

L’année se passera lentement, difficilement (pour mes lombaires) et se terminera en apothéose par une ESS d’anthologie avec une vingtaine de personnes  autour de la table….L’élève quittera le collège avant la fin de l’année scolaire (pour se rendre dans un centre spécialisé pour élève déficients moteurs) et on m’attribuera pour les 6 semaines restantes une élève en petite section de maternelle, autiste non verbal. Autant dire que la fin d’année n’a pas été de tout repos (crise d’angoisse, crise de larmes, auto mutilation, coups…).

Après cette année scolaire mouvementée, on m’annonça fin juin que mon contrat serait renouvelé, mais qu’on ne pouvait pas encore me dire où et avec quelle quotité…

Publicités

4 commentaires sur “Moi: d’AVS à AESH…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s