« Un(e) AVS- AESH dans ma classe ? » Des enseignants s’adaptent, d’autres moins

Souvent, en début d’année scolaire, les AVS/AESH ont la même crainte. Comment les enseignants vont-ils réagir quand ils vont apprendre qu’un autre adulte sera dans leur classe ?

Chaque année je sais que ce sera à pile ou face, comme à la loterie. Des profs ou des instits compréhensifs, à notre écoute et à celle des élèves que nous accompagnons. Tout au long de l’année, ils feront le nécessaire pour que l’on se sente le mieux intégrés possibles dans la classe, avec les adaptations nécessaires ( par exemple place la plus judicieuse dans la classe, mise en place du tiers temps et de l’ensemble du PPS … ) . J’ai rencontré des enseignants formidables, faisant leur maximum pour favoriser l’intégration des élèves accompagnés au sein de la classe. En prenant le temps de faire des mises au point, proposant des réajustements.

Et puis il y a les autres … Tous ces enseignants qui voient d’un mauvais œil l’arrivée d’un adulte dans « leur » classe, et qui le font ressentir sans détours. Ils doivent se sentir « observés », « surveillés . Les remarques fusent alors «  nous ne sommes pas au salon de thé » quand on aide un élève à faire un exercice, ou «  c’est facile de réussir quand on a une secrétaire personnelle », « il va refaire le devoir, mais seul cette fois-ci … » Les exemples sont nombreux. Il reste encore du travail pour que les mentalité évoluent du côté du corps enseignant, mais mon dernier mot sera pour celles et ceux qui s’investissent au maximum pour l’intégration des enfants accompagnés dans leur classe. Merci à eux.

Publicités

7 commentaires

  1. Nous vivons des grands moments de solitude. Voici la reaction d’une enseignante à la rentrée en apprenant que j’étais dans sa classe : « je ne sais pas où je vais vous assoir je n’ai pas de place dans ma classe, votre présence ne m’arrange pas ». Si elle avait pu me mettre dans le couloir avec l’élève elle l’aurait fait car elle ne voulait ni de l’avs ni de l’élève….

    Aimé par 3 people

    • Oui, désolé d’exister madame l’enseignante, mais nous sommes collègue, il va falloir faire avec ! Pas de quartier ! L’une d’entre elle m’avait collé sous le tableau avec le morveux, je lui corrigeais ses fautes d’orthographe en direct (Dieu sait qu’elle en faisait). Finalement on m’a débarqué, et la suivante était une crème. Choisissez votre prof, c’est possible. Soyez odieux, mais dans les règles (ou pas) !

      Aimé par 1 personne

  2. Il faut se mettre à la place des enseignants, oui, avoir un adulte dans SA classe, ce n’est pas évident mais en même temps, en plus de 10 ans, j’ai vu toute sorte d’AESH (AVS), ceux qui font leur travail et ceux qui sont au fond de la classe à ne rien faire… alors oui, une pensée formidable à toutes ces personnes qui gèrent et font correctement leur boulot !

    Aimé par 3 people

  3. Il y a aussi les enseignants qui refusent la présence de l’aesh….ceux qui tolèrent mais qui du coup abandonnent complètement l’élève accompagné, ceux qui profitent de ton absence pour faire les contrôles…

    Aimé par 3 people

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s