Moi, je ne suis plus avs, mais AESH !

EPISODE 5 : 1er Septembre 2014 

Je viens de signer non pas un contrat d’AVS (Auxiliaire de Vie Scolaire), mais d’AESH (Accompagnant d’Elèves en Situation de Handicap).

Dans le fond ça change quoi ? Pas grand chose me direz-vous… Sauf que les choses se précisent, on parle d’élèves, de handicap, le terme AVS était un peu flou, fourre-tout. On parle aussi de CDI au bout de 6 ans d’ancienneté, mais on dit aussi « qu’à tous le coups ils ne nous renouvelleront pas la 6ème année ». Malgré les avancées, les doutes persistent.

Dans les faits ça ne change rien ou presque. Je n’ai plus le statut d’AED, mais un statut bien à moi, on ne peut plus me demander de faire des choses qui ne concernent pas directement les élèves accompagnés… YOUPI !!!!! Bon ça ne sera pas automatique tout ça mais on avance… on parle même d’un diplôme qui devrait voir le jour, on parle de professionnalisation…

On va sûrement me prendre au sérieux ! Bon d’accord on va peut-être me prendre au sérieux, un jour par hasard…

Sinon une année relativement tranquille, des professeurs presque accueillants, des AED presque concernés par « mes petits élèves ». Des élèves presque autonomes à la cantine, et en inclusion (je m’adapte en fonction des uns et des autres, un jour je viens, un jour je ne viens pas, j’essaie de sentir les choses…).

Des difficultés ? Quelques-unes tout de même :

→ le manque d’adaptation de la part de certains enseignants « Il n’a qu’à faire un effort » (ah ba oui c’est pas comme si il  était en ULIS, des efforts il en fait déjà tellement)

→ le manque de patience de certains AED « Il comprend rien ou il le fait exprès ?  » (ba en fait il comprend pas, c’est pas comme si il  était en ULIS, il n’y a pas que le scolaire qui coince pour les élèves d’ULIS)

→ le manque de réflexion de certains adultes : « Machine elle est pas vraiment handicapée, ça se verrait… » (si si elle l’est, c’est pas comme si elle était en ULIS, le handicap ne se voit pas toujours).

Fin de l’épisode 5

A bientôt pour la suite

Publicités

4 commentaires

  1. 2016 Rien à changer !!

    Les difficultés sont toujours là et persistent !!

    « → le manque d’adaptation de la part de certains enseignants « Il n’a qu’à faire un effort » (ah ba oui c’est pas comme si il était en ULIS)
    → le manque de patience de certains AED « Il comprend rien ou il le fait exprès ? » (ba en fait il comprend pas, c’est pas comme si il était en ULIS)
    → le manque de réflexion de certains adultes : « Machine elle est pas vraiment handicapée, ça se verrait… » (si si elle l’est, c’est pas comme si elle était en ULIS). »

    Même si les élèves dépendent d’une ULIS, c’est exactement les mêmes réactions !

    Les enseignants sont très peu à adapter, les AED sont comme tout le monde, ils n’ont pas eu de formation spécifique aux handicaps et les adultes n’en parlons pas…
    Bref, c’est la bataille tous les jours pour l’inclusion.

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s