Daniel P., AESH en fin de vie (sociale, je précise) : « Je ne veux surtout pas d’un CDI, je préfère encore mieux la « précarité » d’un CDD ! »

Episode 1.

Quand j’ai commencé à travailler pour l’éducation nationale en tant qu’AVS en CUI-CAE en mars 2009, c’était parce qu’on ne voulait plus de moi dans mon métier du moment. J’étais vieux et j’étais livreur. Quand on me voyait arriver, on me disait :

« On a déjà trouvé quelqu’un ou on vous rappellera ! »

J’ai même vu dans le regard d’une « patronne » ce que pouvait être le regard de l’autre sur un « handicap » : l’âge !

Je n’avais que 52 ans, c’était un peu tôt pour prendre ma retraite et de toutes les façons, on ne me l’aurait pas donnée. Ou alors j’aurais touché des clopinettes.

Quand je suis retourné au Pôle Emploi et que j’ai raconté cette histoire, la conseillère m’a proposé de travailler dans les écoles ou les collèges. Il fallait assister un enfant handicapé dans ses tâches quotidiennes à l’intérieur d’un établissement scolaire.

J’avoue que j’ai hésité. Mais quand j’ai regardé le salaire, j’ai dit oui.

Pour un temps partiel, c’était plutôt bien payé, en tout cas bien mieux que ce que touche un livreur (moins que le SMIC dans bien des cas). Et puis j’avais deux autres activités indépendantes, cela me permettrait de tout concilier et cerise sur le bateau, j’allais pouvoir compléter mes trimestres pour la retraite sans trop me fatiguer.

A suivre…

Publicités

5 commentaires

  1. J’ai signé le CDI pour ne plus avoir à passer l’été dans l’attente d’un hypothétique coup de fil et aussi pour rassurer mon banquier… Sinon effectivement ce ne sont pas les 1 euros 80 de plus par moi qui vont changer quelque chose

    Aimé par 1 personne

    • Pour ma part, je suis dans le cas de ceux qui ont perdu 100 euros par mois pour deux heures de plus de travail. Je me suis syndiqué autant pour me défendre face à cette injustice, que pour tous mes collègues qu’on traite comme des merdes, et encore je suis poli.

      Aimé par 1 personne

    • Bien payé si on le compare à une situation de bac+3 minimum qui donne des cours basiques. Ici on ne donne pas cours, il n’y a rien à préparer, je veux dire par là qu’on ne vous oblige pas à vous documenter sur le handicap et à potasser les matières. Par conséquent vous êtes souvent mieux payés que chez les marchands de profs (Acadomia et autres turlupins) et vous n’avez pas à gérer un emploi du temps ou des déplacements éloignés. 11,50 nets de l’heure dans de telles conditions, c’est « bien » payé. En revanche les CDI et CDD AESH sont payés au smic, c’est à fuir, sauf pour un temps (préférer le CDD au CDI pour la fuite).
      .

      Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s