Daniel P., AVS en solde : « Mais c’est quoi, ce binz !? »

Episode 3. Daniel est en bout de piste, et au Pôle Emploi, on ne lui trouve plus de travail : trop vieux ! Finalement il décroche un CUI pour aider un enfant en situation de handicap, en collège.

Qu’étais-je venu faire en cette galère ?

A 52 ans, me voilà en cours avec des collégiens de 4ème. Je suis assis à côté d’un grand jeune homme qui connaît des difficultés en tout. On m’a dit : « Il est dys tout ! ». Débrouille-toi avec cela. Je n’ai aucune idée de ce qu’est la dyslexie, la dyscalculie, la dys machinerie. Je suis assis à côté d’un jeune homme qui ne sait rien. Il ne sait pas compter, il ne sait pas comprendre ce qu’il lit, il ne sait pas écrire, enfin bon, il ne sait pas rédiger. Et d’une façon générale, il ne comprend rien ou pas grand chose, sinon qu’il ne comprend pas.

Je me suis dit souvent dans ce métier :

« Mais comment peut-on arriver en 4 ème sans rien savoir ? C’est quoi ce binz ! »

Une fois cette interrogation sans réponse formulée, je me suis attelé à la tâche. Je me suis renseigné peu ou prou sur la dyslexie, et j’en suis sorti persuadé que moi aussi j’étais dyslexique, tellement c’est vaste, la dyslexie ! Autant dire que je pataugeais tout autant.

Alors j’ai dû faire comme la plupart d’entre nous, j’ai tâtonné. J’ai bien évidemment demandé de l’aide au corps enseignant, mais ce grand corps malade ne savait pas. Pas formé. Pas payé pour être formé. Egalement.

J’ai demandé à mes deux collègues, mais ils s’occupaient d’autistes. Rien à voir.

C’est dire les  longs moments de solitude que j’ai passés avec W. De plus j’avais commis la bourde de m’engager franchement avec les parents, de communiquer par mail avec eux. Pour comprendre. Je n’aurais pas dû !

A la fin des quatre mois à côté de W., les parents m’ont récusé. J’avoue que j’en étais presque content.

A suivre (ou pas).

Publicités

4 commentaires sur “Daniel P., AVS en solde : « Mais c’est quoi, ce binz !? »

  1. J’ai ressenti la même chose lors de mon premier contrat… on m’a juste dit il est tétraplégique (myopathie de Duchenne), débrouille toi avec ça et une heure de pseudo formation avec la maman et l’ergothérapeute . Parce que oui il fallait quand même utiliser moult matériel (lève personne, diverses tablettes à fixer au fauteuil..). Joie et bonheur l’année m’a semblé bien longue

    Aimé par 1 personne

  2. Idem..
    Premier contrat, on m’a dit « autisme », comme vous j’ai pris contact avec les parents pour avoir des infos. Rien. J’ai eu leur psy en ligne, sur les conseils de la maîtresse qui a insisté, je n’aurai pas dû.
    Personne ne nous explique tout ce qu’il faut faire en dehors du guide des AVS qui ne dit pas grand chose
    Alors depuis, je me suis protégée, j’ai un avocat qui suit mon contrat et mon travail, et un psychiatre, ainsi quoiqu’il arrive, ils pourront m’aider. J’ai cessé d’être naïf et je vous conseille de vous protéger et de faire de même.
    Les syndicats sont « rangés » et « achetés » par l’éducation nationale, je ne me leurre plus et vois la situation telle qu’elle est REELLEMENT.
    Les droits des enfants en situation de handicap sont bafoués au titre qu’ils doivent tous être accueillis en milieu ordinaire, leur sécurité psychique ou en matière d’hygiène, il n’y a rien d’adapté « ou si peu » pour eux.

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s