Mathilde, AESH en CDI : «  Le jour où un parent d’élève m’a agressée »

Un jeudi matin de novembre, 7h5o . J’attends le début des cours devant le collège, près de l’entrée du personnel éducatif. Les derniers élèves se pressent en chahutant et franchissent les grilles de l’établissement. Plus que quelques minutes avant que la sonnerie retentisse.

C’est alors que je vois débouler comme une furie une dame, qui ne se présente pas. Elle me plaque au mur violemment, me pointe du doigt, menaçante.

Moi qui ne suis pourtant pas du genre à être facilement impressionnable, je suis terrifiée. Ma taille et mon poids ne me permettent pas vraiment de me défendre face à cette dame enragée.

Reprenant mes esprits, j’essaie de comprendre pourquoi cette personne s’en prend à moi mais je ne trouve aucune réponse. C’est alors qu’elle se met à hurler :

  • Vous n’êtes pas là pour reprendre ma fille ! Vous êtes là pour vous occuper des élèves dont vous êtes l’AVS mais pas des autres ! Vous avez intérêt à laisser ma fille tranquille sinon vous aurez affaire à moi !

    Le Directeur qui, de loin, a assisté à la scène, intervient. Il attrape fermement la dame par le bras, et semble la conduire dans son bureau. Quant à moi, je suis encore sous le choc, sonnée, mais professionnelle, je pars tout de même en cours.

    Une trentaine de minutes plus tard, un surveillant interrompt le cours pour m’informer que je suis attendue dans le bureau du Directeur.

    J’y retrouve celui-ci et la CPE, visiblement furieux. Je me fais alors longuement sermonner …

    Que m’est-il reproché ? La veille, en cours de maths, j’ai demandé à F. ( la fille de cette dame) de parler moins fort pour que je puisse entendre les devoirs à noter.

    • Vous n’êtes pas le professeur ! Vous n’avez rien à dire aux autres élèves en dehors de ceux que vous accompagnez ! Restez à votre place ! Vous êtes seulement AVS et rien d’autre ! Que cela ne se reproduise plus ! Que cette histoire ne sorte pas de ce bureau !

      Je suis abasourdie, comment cela peut il prendre de telles proportions ? Je ne suis pourtant pas nouvelle dans cet établissement, mon travail a toujours été salué par tous…

      Quelques mois se sont écoulés depuis cet épisode, mais je suis encore sous le choc.

Publicités

4 commentaires sur “Mathilde, AESH en CDI : «  Le jour où un parent d’élève m’a agressée »

  1. L’AVS qu’on remet à sa place, un classique du genre. Bienvenue au club. L’AVS, c’est la dernière roue du carrosse. Quand tout va bien, on se dit que c’est une roue et qu’elle fait son travail de roue, sinon… ben c’est de la camelote, ces roues !
    Vous avez réagi mollement, la prochaine fois défendez-vous et portez plainte, voire faites du cinéma (évanouissement, c’est très efficace). Dans l’existence, plus vous vous faites marcher dessus, plus on se sert de vous comme tapis !

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s