Moi : AESH Co Aujourd’hui maîtresse n’est pas là

Je suis AESH Co en ULIS Collège (12 élèves).

Hier déjà, maîtresse ne se sentait pas très bien, elle était fiévreuse et semblait un peu ailleurs… elle n’est pas venue l’après-midi, c’est d’ailleurs à ce moment que mon marathon a commencé.

  • 12 h 05 : Je pars à la cantine avec Anatole et Clémentine, ils sont inquiets et me demandent si moi aussi je vais être malade. Je leur dis que non, que les microbes ont peur de moi. Ils sourient.
  • 13 h : j’accompagne Anatole à son cours particulier d’anglais, il décide de rentrer seul dans la salle, j’attends dans le couloir (pendant ce temps , je commence à réfléchir ce qu’on va faire demain si maîtresse n’est pas là)
  • 13 h 30 : tous les élèves qui n’ont pas d’inclusion sont en permanence (avec quelques fiches de travail en autonomie et quelques livres pris dans notre bibliothèque). Je décide de prendre Maxime un peu à part pour lui faire réviser son contrôle d’histoire. Je négocie avec le documentaliste la possibilité de prendre tous mes élèves (8 au total), pour leur épargner une heure de permanence supplémentaire, il est d’accord (c’est d’ailleurs au delà de tout ça un professionnel formidable)
  • 14 h 30 : je récupère Anatole en permanence et nous allons ensemble en Musique. Clémentine me redemande si je vais bien, si je ne suis pas malade.
  • 15 h 30 : journée terminée, je repasse à la vie scolaire et je précise que demain maîtresse ne sera probablement pas là et qu’il faudra sans doute prévoir des aménagements, comme ça n’intéresse personne, je rentre chez moi.
  • On est demain il est 8 h : contrôle d’histoire avec Maxime, il a très bien réussi.
  • 9 h : je récupère tous les élèves devant la porte de l’ULIS, je les installe en permanence avec des livres ramenés de chez moi, quelques crayons, certains terminent les fiches d’autonomie de la veille. Je monte à la direction et je demande si je peux avoir accès à une salle pour travailler avec Anatole, Clémentine et Zoé sur la création d’un livre. On trouve une salle, mais pas la clé, il faut voir avec la vie scolaire… finalement on se débrouillera sans eux.
  • Récréation : je vais négocier avec le professeur de français de Zoé, la possibilité de la laisser lire pendant le contrôle (on fera le travail ensemble plus tard).
  • 10 h : quelques élèves sont en permanence, après avoir récupéré les clés de la salle, nous commençons la création du livre avec Anatole, Clémentine et Zoé (voilà le titre en exclusivité « Sarah et la potion »)
  • 11 h : on apprend que maîtresse ne sera pas là demain, je vais rendre les clés de la salle et demande si certains élèves sans inclusion peuvent être dispensés de cours de permanence toute la journée. Pas de soucis, la vie scolaire va se charger d’appeler les familles, sauf que non en fait, après avoir tout de même laissé la liste des parents à prévenir, je vais en arts plastiques avec Clémentine. Je redescends avant la fin de l’heure pour vérifier si tout le monde est au courant. « Ba non, j’avais plein de trucs à faire ». J’appelle moi même chaque famille.
  • Midi  : Je raccompagne Simon et Sophie au taxi, Clémentine à sa maman, et je pense déjà ce qu’on fera demain.

Vivement demain !

Publicités

2 commentaires

  1. C’est super ces témoignages d’épanouissement dans le travail et d’implication, je vois que certaines structures et enseignants laissent le champ libre à notre métier de s’exprimer Bravo
    cela me booste et me redonne envie! même si cette année je ne suis pas à plaindre mais je me régale à vous lire merci !

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s