LE DEAES : la fin de la précarité pour les AESH et les AVS?info ou intox?

Annoncé en 2013, le Diplôme d’Etat d’Accompagnant Educatif et Social (DEAES) est créé par un arrêté et décret du 29 janvier 2016.

Ce nouveau diplôme du Travail Social de niveau V (pré bac) fusionne le Diplôme d’Etat d’Auxiliaire de Vie Sociale (DEAVS) et le Diplôme d’Etat d’Aide Médico-Psychologique (DEAMP) et permettre la professionnalisation des Auxiliaires de Vie Scolaire.

Le nouveau DEAES s’organisera en 12 à 24 mois autour d’un tronc commun (centré sur l’intervention professionnelle en direction des personnes) complété au choix d’une ou plusieurs spécialisations parmi :

  • L’“Accompagnement de la vie à domicile”, (actuels Auxiliaires de Vie Sociale avec spécialisation dans l’intervention à domicile).

  • L’“Accompagnement de la vie en structure collective” (actuels AMP avec spécialisation dans l’intervention en établissement).

  • L’“Accompagnement à l’éducation inclusive et à la vie ordinaire” (actuels Auxiliaires de Vie Scolaire  ou Accompagnants des Elèves en Situation de Handicap » – AESH).

    Vers la fin de la précarité pour les Auxiliaires de Vie Scolaire ?

    La mise en place de ce nouveau diplôme apporterait une réponse – attendue – à la précarité des Auxiliaires de Vie Scolaire Accompagnants des Elèves en Situation de Handicap qui,  à défaut de professionnalisation sont jusqu’à présent recrutés en CDD (limité à 6 ans d’exercice).  Pourtant, un diplôme de niveau V , à priori, ne permettrait pas d’envisager une augmentation de salaire.

     

    Un tronc commun porteur de toujours plus de polyvalence.

    Par la mise en place d’un tronc commun et de passerelles (possibilités d’allégement de formation pour les détenteurs du DEAES souhaitant changer de spécialisation ou en acquérir une nouvelle), le législateur a souhaité permettre aux professionnels de diversifier leurs lieux d’exercice et, ce faisant, lutter contre l’usure professionnelle. A terme, il est attendu que la polyvalence permise par la détention de plusieurs spécialités amène à réduire le nombre d’intervenants auprès des jeunes souffrant de handicap (le professionnel amené à intervenir à domicile pouvant être le même que celui intervenant en milieu scolaire).

    Reste à espérer que cette polyvalence ne mette pas les professionnels en difficulté dans un contexte économique qui pousse les employeurs à confondre des professionnels qualifiés polyvalents avec des employés à qui on est en droit de demander tout et n’importe quoi.

    Si on peut se réjouir de la fin annoncée (encore faudra-t-il qu’elle soit actée) des contrats précaires et de l’absence de professionnalisation des Auxiliaires de Vie Scolaire, on se questionnera sur le nom choisi pour ce nouveau diplôme qui galvaude les termes d’accompagnement éducatif et social et peut prêter à confusion sur les missions des différents intervenants en travail social

    La polyvalence doit rester un atout au service des personnes accompagnées et non une source d’économie pour les employeurs et d’usure pour les salariés!

    Le décret n° 2016-74 du 29 janvier 2016 http://scolaritepartenariat.chez-alice.fr/page275.htm

     http:// http://www.legifrance.gou v.fr/eli/ decret/2016/1/29/ AFSA1521331D/jo

    http:// http://www.legifrance.gou v.fr/eli/ arrete/2016/1/29/ AFSA1521332A/jo/ texte

    sources : http://dases-supap-fsu.over-blog.com/2016/02/le-diplome-d-etat-d-accompagnement-educatif-et-social-deaes-nouveau-diplome-pre-bac-en-travail-social.html

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s