Humeur du jour : vous avez un problème avec ma fille ?

Nous sommes en février, la température est plutôt clémente, le soleil tente une percée à travers l’épaisse couche de nuages… mais peine perdue, ça ne sera pas pour aujourd’hui.

Je me rends d’un pas léger vers le collège où j’exerce depuis plusieurs années déjà les fonctions d’AESH Co au sein d’une ULIS. La matinée démarre de la plus agréable des façons : un petit dessin fort bien décoré (à grand renfort de coeurs et de petits mots doux).

Nous démarrons comme chaque matin par la dictée, chacun fait presque de son mieux. C’est à ce moment que le téléphone sonne… je décroche (avec le recul, j’aurais peut-être mieux fait d’aller faire les photocopies).

Au bout du fil la maman de Savannah, elle est bien contente que ce soit moi qui décroche, parce que justement elle a plein de choses à me dire… A ce moment précis, Savannah semble comprendre ce qui se passe et change totalement d’attitude, elle se redresse, et je jurerais qu’elle jubile.

Première question : vous avez un problème avec ma fille ? Elle me dit que vous êtes sans arrêt sur son dos, et que vous ne l’aimez pas…

Je peine à me justifier (il y a tout de même 12 élèves dans ce dispositif) qu’elle enchaîne : et puis faut arrêter de dire qu’elle ne fait rien à la maison, elle fait ses devoirs quand même…

Je lui explique avec diplomatie que je n’ai pas tenu de tels propos, que peut-être Savannah n’a pas compris, et qu’éventuellement elle chercherait à  justifier ses évaluations moyennes en détournant l’attention. Au bout de 30 minutes, je finis par dire qu’il faudrait que j’aille travailler, que je m’excuse si sa gentille princesse a mal interprété mes propos et bla bla bla et bla bla bla.

Maman raccroche, Savannah baisse la tête.

Madame, sache que je suis plutôt d’une nature arrangeante, mais que la mauvaise foi dont tu as fait preuve à mon égard, m’a tout de même permis de tester ma patience. Merci pour cela, mais la prochaine avant de vouloir attendre la récréation pour aller faire les photocopies, j’y réfléchirais à deux fois.

Publicités

3 commentaires sur “Humeur du jour : vous avez un problème avec ma fille ?

  1. Dingue cette histoire !! Je ne comprends pas pourquoi/ comment cette mère a pu téléphoner directement. N’y a-t-il pas de standard téléphonique ?
    Les parents peuvent-ils vous téléphoner comme bon le semble?
    Quand c’est comme ça, pourquoi n’abrèges-tu pas la conversation en lui disant de rappeler le coordinateur de l’ULIS ?

    Chez nous, cela fait 4 ans que l’on demande le téléphone dans le dispo.

    J'aime

    • L’appel passe par la vie scolaire, qui transmet en ULIS, j’ai décroché car le coordo était occupé à faire la dictée… Difficile d’abréger et j’avoue que j’ai cru que j’allais résussir à lui faire entendre raison. Peine perdue en fait

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s