Préparer l’Equipe de Suivi de Scolarisation (ESS): Rédaction d’un bilan par l’AESH.

Il est l’un des éléments, parmi d’autres, d’observation et de réflexion concernant la prise en charge de l’élève. Les divers apports et le croisement des regards permettront aux équipes d’évaluation de la M.D.P.H. de proposer les aménagements du P.P.S. (Projet Personnalisé de Scolarisation) dans le cadre du Plan de Compensation.

Le bilan : comment ?

– Elaborer (brouillon, notes, réflexions…) puis rédiger suffisamment de temps avant la réunion pour éviter d’être dans l’urgence afin de pouvoir le relire ou le faire relire par le coordonnateur qui pourra aider l’AESH par des questions complémentaires et des remarques pertinentes.

N’oubliez pas que l’AESH doit rendre compte de plusieurs mois de travail.

– Préalablement il lui sera nécessaire de prendre en note ses actions quotidiennes, ses stratégies, les progrès ou bien les échecs des dispositifs mis en place. Pour cela il peut se procurer un cahier sur lequel il pourra consigner régulièrement ses remarques.

Attention : – Eviter les soirs de grande euphorie ou au contraire de grande contrariété pour rédiger et ne laissez pas l’émotion du moment ou l’anecdote du jour envahir votre écrit.

Cet écrit est d’abord un exercice de réflexion pour l’AESH. Il ne s’agit pas de jeter des anecdotes ou des impressions sur le papier mais de construire une pensée, une analyse, sur ce qui est mis en œuvre dans cet accompagnement. Il s’agit donc de prendre du recul, de se dégager du quotidien pour porter un regard plus distancié sur ce que fait l’AESH et sur l’ensemble de la situation.

L’écrit est un temps d’interrogation et d’élaboration pour l’AESH. Cet écrit est un support pour son intervention le jour de la réunion. Il ne sera peut-être pas amené à lire son écrit in extenso mais à s’appuyer sur cette réflexion pour intervenir. Cet écrit est aussi le témoin de la rigueur et de la réflexion que l’AESH met en oeuvre.

Sa forme est importante : un document clair, construit, complet et soigné, un vocabulaire précis, une syntaxe simple et correcte, des remarques argumentées, illustrées d’exemples bien choisis… mettent en valeur son professionnalisme.

N’oubliez pas que l’AESH doit rendre compte de plusieurs mois de travail.

En résumé : pour un bilan réussi

– Faire des phrases simples (clarté)

– Réfléchir au choix des mots (justesse)

– Synthétiser les idées

– S’interdire toute interprétation

– Ne pas parler de handicap

– Transmettre à l’enseignant référent et au coordonnateur

sources : LIVRET D’ACCUEIL DESTINE AUX ACCOMPAGNATEURS A LA SCOLARISATION 

Un complément d’informations ici

Publicités

4 commentaires sur “Préparer l’Equipe de Suivi de Scolarisation (ESS): Rédaction d’un bilan par l’AESH.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s