En bref (1) … Que sont le GEVA-sco et le PPS?

 

Le GEVA-sco est le Guide d’évaluation des besoins de compensation en matière de scolarisation

C’est un support visant à l’analyse des besoins des élèves, il s’appuie donc sur l’observation de l’enfant en situation scolaire.

Il vise à harmoniser les procédures entre les personnels MDPH, les personnels Education Nationale et les partenaires extérieurs.

L’objectif du GÉVA-Sco – renseigné pour la première demande en Équipe Éducative / pour le réexamen en Équipe de Suivi de Scolarisation – est de mettre en place des supports communs d’OBSERVATION, dans le cadre d’un processus harmonisé, exploitable sur tout le territoire national.

L’équipe pluridisciplinaire de la MDPH évalue les besoins et élabore le PPS.

Il y a PPS si à minima il y a décision de la  Commission des droits et de l’autonomie des personnes handicapées (CDAPH)

« Qu’est-ce que le PPS ? »

Il définit les modalités de déroulement de la scolarité coordonnées avec les mesures permettant l’accompagnement de celle-ci ainsi que les actions pédagogiques, éducatives, sociales, médicales et paramédicales répondant aux besoins de l’élève en situation de handicap.

Le Projet Personnalisé de Scolarisation s’adresse aux élèves handicapés. Il précise les modalités de déroulement de la scolarité de l’enfant handicapé (orientation, aménagements, matériel pédagogique, accompagnement, etc…).

Le PPS est élaboré par l’équipe pluridisciplinaire de la MDPH en collaboration avec les parents, l’équipe de suivi de la scolarisation, l’enseignant référent… Les décisions relatives au PPS sont ensuite prises par la CDAPH.

Le PPS est un acte fondamental, car il suit l’élève durant sa scolarité. Il s’impose à tous les établissements scolaires, sanitaires et médico-sociaux. Le PPS est révisé à chaque changement de cycle ou d’orientation scolaire. Par ailleurs, il doit être réévalué afin de s’adapter aux évolutions de l’état de santé de l’enfant dans la vie courante.

L’ESS ( équipe de suivi de scolarisation) a elle aussi une mission fondamentale, qui est une mission d’évaluation du PPS et de sa mise en oeuvre en vue de renseigner la MDPH à l’aide du GEVA-Sco

http://scolaritepartenariat.chez-alice.fr/page238.htm

https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F33865

https://glossaire.handicap.fr/definition-PPS-70.php

http://www.education.gouv.fr/pid25535/bulletin_officiel.html?cid_bo=86110

Publicités

4 commentaires

  1. C’est bien joli tout ça en théorie, sauf que dans mon cas particulier, j’accompagne la même élève depuis 6 ans, qui est à 80% de taux d’invalidité, et qui, de l’aveu même de l’enseignant référent, n’a jamais eu de PPS! Ce n’est pas faute de l’avoir réclamé pourtant!!! Cherchez l’erreur

    J'aime

  2. Quelle triste blague et quelle usine à gaz tous ces acronymes et cette organisation entre la MDPH et l’Education Nationale ! Comment voulez vous que les parents s’y retrouvent ? Ca me donne envie de donner un grand coup de pied dans la fourmilière. Entre l’enseignant référent qui n’a jamais vu l’élève en question et qui rédige un gevasco avec pour tout commentaire concernant la scolarité : « il fait des blagues », l’avs qui logiquement devrait être formée par la MDPH et qui quand vous voulez lui expliquer le trouble de votre enfant vous répond, « c’est bon on m’a transmis le dossier », le gars qui s’occupe de délivrer les ordinateurs au rectorat de Paris et qui vous répond (alors que votre enfant y a droit jusqu’en 2024), je vois avec votre ergothérapeute, lequel ergothérapeute lors d’une réunion d’ESS explique que si votre enfant n’arrive pas à faire ses lacets à 10 ans c’est parce que les lacets sont trop courts (alors qu’il font 1 mètre)… alors je veux bien qu’on soit mal tombé et que ce soit juste une question de malchance mais il y a aussi un grand n’importe quoi quand un proviseur d’une école primaire parisienne attribue 6 heures d’Avs sur toute une journée alors qu’il y a sport l’après midi et que l’enfant a des troubles moteurs et est dispensé de gymnastique… Et avec tout ça, toujours pas de PPS… Comment faire confiance à ce système ? Comment ne pas être contraint de payer nous même l’avs de notre enfant et de le scolariser dans le privé en désespoir de cause ?

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s