Ma première année de CDD AESH (7) « Notre force est notre solidarité »

Cette année, deux autres AESH sont présentes dans le collège où je suis en poste. L’une d’elle est en Cdi avec un trois quart temps et l’autre est dans la même situation que moi : c’est sa première année en CDD AESH (22h30/semaine), après 5 années en CUI ( nous avons la reconnaissance travailleur handicapé).

Nous avons vite compris que des clans allaient se former rapidement et que les clivages deviendraient importants entre les enseignants/l’équipe de direction et nous.

Nous n’avions plus qu’une solution pour nous en sortir, être « copines de galère » et nous serrer les coudes.

C’est donc ensemble que nous nous étions rendues, ensemble, il y a quelques semaines ( voir épisode précédent) à la permanence du syndicat pour nous renseigner sur nos droits. C’est aussi ensemble que nous avons décidé de nous rendre au rassemblement du collectif AESH/AVS/EVS du département voisin, le nôtre n’étant pas encore assez actif.

La représentante syndicale, touchée par nos conditions de travail, propose de nous accompagner.

Ce mercredi 15 février, nous voilà donc toutes les 4 côte à côte devant le rectorat, parmi la quarantaine d’autres collègues convaincus eux aussi que seule la solidarité nous permettra d’obtenir des avancées. Nous sommes là en soutien de nos deux camarades reçus par le recteur d’Académie. Pendant 2h30, ils exposent nos revendications, expliquent les difficultés réelles du terrain … ( vous trouverez prochainement le compte rendu de cette audience.)

Les AVS, AESH et EVS doivent poursuivre leur mobilisation pour faire entendre leurs droits, c’est dans la lutte collective , que la réussite sera bien plus reconnue. 

Publicités

Un commentaire sur “Ma première année de CDD AESH (7) « Notre force est notre solidarité »

  1. J’adhère totalement à votre analyse de la situation! L’ennui c’est précisément notre isolement, surtout en élémentaire et en milieu rural! Depuis 6 ans que j’exerce ce métier, je n’ai eu qu’une seule collègue pendant un an… Comment nous unir et communiquer dans ces conditions? C’est la raison pour laquelle j’ai crée un collectif dans mon académie, où je n’accepte que des collègues, parents et enseignants de mon académie! La difficulté ensuite est d’animer régulièrement ce collectif par des informations pratiques pour le quotidien de tous, AESH, parents, et enseignants! La courte période (en général) des contrats CUI pourrissent la pérennité de ces contacts réguliers, ce qui ne nous aide pas beaucoup… Mais on avance, je le constate jour après jour, et je garde l’espoir!

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s