« Arrête, c’est Zola ces histoires d’AESH et d’AVS ! »

« Quand je parle de nos conditions de travail à des amis éloignés de la précarité, ils me disent : « Arrête, c’est Zola tes histoires ! »

Je pense à cette AESH qui s’est fracturée le poignet suite à une chute. Elle continue à bosser pour ne pas perdre une miette de sa mini-paye qui lui permet tout juste de survivre. Sommée par son médecin de s’arrêter « sous peine d’abîmer définitivement son poignet, elle vend ses bijoux pour pouvoir se reposer une semaine …

Cette autre qui vient bosser avec une grippe épuisante, au risque de la refiler à toute l’école, mais dans l’impossibilité de perdre le moindre centime.

Et celui qui, opéré d’urgence puis subissant des complications, se voit arrêté trois mois avec une paye divisée par deux et dépassements d’honoraires à la clé !

Cette dernière qui vient bosser avec un genou en vrac « parce-que tu comprends, les arrêts, ils sont notés dans nos dossiers quand on demande la Cdisation ! »

Dans quel monde vivons-nous ?

(article extrait du bulletin d’hiver du collectif CGT AESH-AVS-EVS Aquitaine)

Publicités

3 commentaires

  1. Cette situation est explosive, il faut que ça change !!! Alors exprimons nous en allant voter en avril pour ceux qui nous écoutent et qui veulent VRAIMENT le changement… C’est un dimanche deux fois dans l’ année et ça ne diminue pas la fiche de paye !!!

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s