« Le jour où cette enseignante s’est intéressée à nous … »

10h : c’est la récréation. Me voilà en pause, devant le collège. Il fait beau, alors j’en profite. Tant pis pour le café, de toute manière je ne me sens pas à ma place dans la salle des profs.
Céline, ma collègue AESH me rejoint. Elle souffle bruyamment, les élèves de sa classe sont particulièrement pénibles. « Difficile d’accompagner un élève dans de telles conditions » soupire t-elle.
Les enseignants nous saluent du bout des lèvres. Chacun dans son coin, la « clan » des AESH et le « clan » des enseignants et du personnel de direction. Pas grave, c’est comme ça depuis 3 ans, on s’y est fait …
Une jeune femme s’approche de nous, une enseignante de physiques-chimie, qui vient d’arriver au collège. « Pardon … Mais qui êtes-vous? Vous êtes enseignantes? » nous demande t-elle gentiment.
Céline et moi ne savons pas si nous devons être flattées ou dépitées qu’encore une fois nous soyons des « fantômes » dans ce collège …
Mais elle s’intéresse à nous, et c’est déjà pas mal!
Nous lui expliquons que nous sommes AVS, ou plutôt AESH: nous accompagnons les élèves porteurs de handicap en classe pour qu’ils puissent suivre une scolarité ordinaire.
 » Formidable! Je connaissais ce métier mais je n’ai jamais eu l’opportunité de travailler avec des AVS dans les précédents établissements où j’ai exercé!  » nous répond-elle avec enthousiasme.
 » En tous cas, vous pouvez être fières de votre travail,tous les enfants ont le droit d’aller à l’école, et grâce à vous c’est possible. Peut-être que l’an prochain nous aurons l’occasion de travailler ensemble!Ce serait une super expérience! »
Céline et moi somme stupéfaites, comme quoi il ne faut pas mettre tous les enseignants dans le même panier!

Publicités

3 commentaires sur “« Le jour où cette enseignante s’est intéressée à nous … »

  1. Contrairement à lominvisible, je pense qu’un imbécile reste un imbécile. Pour avoir discuté avec de nombreux profs bienveillants avec leurs élèves, ils disent s’en prendre plein la tronche. J’en connais quelques uns qui ont arrêté leur métier car psychologiquement ils ne tenaient plus face à des collègues aigris. Moi, perso, c’est ma collègue AESH qui nous prend, un autre collègue et moi, pour des moins que rien.
    C’est génial que cette prof soit positive et prête à collaborer avec vous.

    J'aime

  2. Bonjour.

    Beaucoup d’enseignantes n’aiment pas notre présence dans leur classe. Elles se sentent jugées.
    Très peu acceptent notre avis et quand on ouvre la bouche ,elles le prennent comme une critique.

    Nos avis ,conseils , demandes se portent juste sur « comment aider au mieux les élèves en situation d’handicap » ,on ne remet pas en question leur cours .
    Je travaille dans un établissement qui me refuse l’accès au pps , geva-sco ,au réunion PPS .Il n’y aucun travail d’équipe avec les avs/aesh .on exécute les ordres .On est à leurs dispositions !

    Je n’ai pas signé pour cela .
    Je suis là pour aider les élèves .Je suis leur béquille et je fais tout mon possible pour qu un jour ,ils n’ont plus besoin de moi .

    Isa

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s