AESH-AVS: Pourquoi nous interdire de communiquer avec la famille?

Depuis 7 ans que je suis AVS ( aujourd’hui AESH ) l’enseignante référente a été claire à ce sujet  » Jamais vous ne devez communiquer seule avec la famille Seulement en présence du professeur principal ou du directeur de l’établissement scolaire.
Je n’ai jamais compris ces « recommandations » que je trouve absurdes.

Comment accompagner un élève sans échanger avec les parents, évoquer les difficultés pour les devoirs à la maison par exemple ?
Il serait aussi intéressant qu’ils puissent nous donner des « conseils » dans l’accompagnement de leur enfant, nous expliquer davantage le handicap dont il souffre.

Quel problème peut-il y avoir avec cela?
« Eviter les débordement » m’a répondu l’enseignante référente. Des dérapages pourraient avoir lieu si nous échangions nos coordonnées.

Me concernant, il m’arrive de croiser la maman de l’enfant que j’accompagne à la sortie du collège, et jamais il ne m’est venu à l’esprit de lui tourner le dos et de ne pas la saluer.

Publicités

3 commentaires sur “AESH-AVS: Pourquoi nous interdire de communiquer avec la famille?

  1. AESH depuis plus de 10 ans… et je dois dire que là dessus, il y a matière à discussion. J’ai vu de tout. Actuellement, je suis une élève qui a été accompagnée par une collègue les années précédentes. Elle ne s’est pas méfiée et a donné ses coordonnées aux parents, c’est allé assez loin. Moi, je n’ai jamais donné mes coordonnées, et tout va bien ! Quand elle a un changement d’emploi du temps, j’appelle la maman depuis le téléphone du collège ; jamais avec le mien pour la prévenir et tout va bien. Avant cela, j’ai eu un autre élève, les parents avaient mes coordonnées mais jamais de débordements… Dans tous les cas, quand on ne connait pas, il faut rester méfiant.

    J'aime

  2. L’éducation nationale, c’est un peu comme l’ex-URSS : tout va (toujours) bien, message officiel ! Ou l’armée : je ne veux voir qu’une tête ! Ou les profondeurs marine, le monde du silence. Une usine de façonnage de l’individu qui doit penser comme ci et comme ça, savoir ceci ou cela. Je pense que le manque global d’intérêt des professeurs pour notre situation d’AVS est dû au fait que nous sommes des intrus, des trublions possibles dans ce monde parfait.

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s