La maîtresse m’empêche d’aider « mon » élève multidys (2)

Il y a quelques semaines je vous parlais d’une maîtresse qui refusait que j’aide un élève multidys... en CE2. Et bien depuis rien n’a changé, ou presque. Je continue à faire mon maximum pour l’élève, quitte à subir des regards accusateurs de l’enseignante.

Ce qui a changé, c’est le regard que pose les parents sur l’accompagnement. Jusqu’ici ils pensaient que ce qui était fait en classe était suffisant (car d’après Madame la maîtresse elle faisait tout ce qu’elle pouvait). Sauf que depuis quelques jours petit bonhomme parle à la maison de ce qui se passe en classe, il dit que « Maîtresse ne veut pas que Catherine m’aide ».

Du coup réunion un peu en urgence avec : les parents, petit bonhomme, la maîtresse, le directeur et moi-même. 

  • Le directeur est surpris d’entendre que la maîtresse m’empêcherait de l’aider (sans blagues hein c’est pas comme si je lui avais dit au moins 10 fois)
  • La maîtresse se raccroche aux branches en disant qu’elle cherche juste à favoriser l’autonomie de petit bonhomme
  • Petit bonhomme dit qu’il est moins fatigué quand je l’aide
  • Les parents disent qu’il est moins fatigué quand je l’aide, et que l’an prochain ils demanderont un changement d’école
  • Moi je ne dis rien et je souris

Depuis l’ambiance n’est pas très conviviale, mais ça tant pis. L’an prochain petit bonhomme changera d’école, les parents aimeraient que je le suive… Plus que quelques semaines à tenir, ça va le faire !

Catherine AVS

Publicités

3 commentaires

  1. J’ai connu ce cas également… la gamine au fond de la classe et même quand elle levait le doigt la maitresse ne la faisait pas parler (dysphasique donc un exploit de vouloir parler) …les parents on aussi choisi de la changer d’école et je l’ai suivi .. maintenant elle est épanouie et parle meme beaucoup en classe (c’est écrit bavardage sur le bulletin) .. perso je suis super contente de ce que j’ai fait pour elle.. oui j’ose le dire c’est un peu grâce à moi !!

    Aimé par 2 people

  2. Il faut l’envoyer en formation la maîtresse ou qu’elle commence une thérapie qui lui permettra de comprendre la vie en société. Sous cape à ses collègues : « J’ai déjà tout le poids d’une classe à gérer, il faut en plus que je me tartine l’AVS ». Gardons le sourire et surtout le cap pour l’intérêt de l’enfant.

    Aimé par 1 personne

  3. L’interêt de l’enfant prime, mais attention de ne pas y laisser sa peau. Travailler auprès d’un enfant qui nous accepte et ne pas être accepté par l’enseignant, voie être victime de brimade et d’irrespect c’est pas facile à gérer. Ces enseignants se sentent puissants car nous qu’avons nous comme diplôme? cependant certains nous interrogent sur notre cursus professionnel et tombe de haut.

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s