Entretien professionnel des AESH : de quoi s’agit-il ?

Vous pouvez être convoqué(e) à un entretien professionnel avant la fin de l’année scolaire si vous êtes:

– AESH en CDD depuis 5 ans, en vue de préparer le passage en CDI ;
– AESH en CDI, a minima tous les trois ans ;
– AESH en CDD depuis plus d’une année.

L’entretien professionnel est normalement mené par le DASEN ( Directeur Académique des Services de l’Education Nationale) de circonscription ou le chef d’établissement, sur ou en dehors du temps de travail.
Dans certains cas, l’enseignant qui accueille l’AESH dans sa classe, émet aussi un avis. Ce regard croisé permet de vérifier la qualité du service rendu, de repérer d’éventuelles insuffisances et, le cas échéant, de mettre en place un accompagnement et des formations adaptés.

Réalisé au cours de la cinquième année, il prépare le passage en CDI à l’issue de l’année suivante. En effet, étant organisé suffisamment tôt, il laisse le temps de repérer d’éventuelles difficultés et de proposer les mesures d’accompagnement utiles dans la perspective de la CDisation.

Il s’agit bien d’une action de remédiation et d’accompagnement ; en aucun cas l’entretien professionnel ne doit constituer une « évaluation sanction ».

Les textes adoptés par le Ministère en juin 2014, destinés à ouvrir un tout petit peu les perspectives de vrais emplois pour les missions d’accompagnement d’élèves en situation de handicap, prévoient des entretiens professionnels destinés à « vérifier la qualité du service rendu » ou à « préparer le passage en CDI ».

L’arrêté ministériel du 27 juin 2014 [2] définit les modalités de cet entretien professionnel, et en particulier, son article 1 précise qui conduit la passation de cet entretien :

Article 1

PDF – 133.3 ko
Arrêté 27 juin 2014 – Entretien Professionnel AESH
L’entretien professionnel prévu à l’article 9 du décret du 27 juin 2014 susvisé est conduit par le chef d’établissement, ou l’inspecteur de l’éducation nationale compétent lorsque l’agent exerce ses fonctions dans une école.
L’autorité compétente fixe la date, l’heure et le lieu de l’entretien et en informe l’agent au moins huit jours avant.

L’arrêté précise en annexe les critères d’appréciation de la valeur professionnelle des accompagnants des élèves en situation de handicap
1. Compétences professionnelles et technicité :
– maîtrise technique de l’accompagnement d’élèves en situation de handicap ;
– implication dans l’actualisation de ses connaissances professionnelles, volonté de s’informer et de se former ;
– connaissance de l’environnement professionnel et capacité à s’y situer ;
– capacité d’anticipation et d’innovation ;
– capacité d’analyse, de synthèse et de résolution des problèmes ;
– qualités d’expression écrite ;
– qualités d’expression orale.
2. Contribution à l’activité du service :
– capacité à partager l’information, à transférer les connaissances et à rendre compte ;
– dynamisme et capacité à réagir ;
– sens des responsabilités ;
– capacité de travail ;
– capacité à s’investir dans des projets ;
– sens du service public et conscience professionnelle ;
– capacité à respecter l’organisation collective du travail ;
– rigueur et efficacité (fiabilité et qualité du travail effectué, respect des délais, des normes et des procédures, sens de l’organisation, sens de la méthode, attention portée à la qualité du service rendu) ;
– contribution au respect des règles d’hygiène et de sécurité.
3. Capacités professionnelles et relationnelles :
– autonomie, discernement et sens des initiatives dans l’exercice de ses attributions ;
– capacité d’adaptation ;
– capacité à travailler en équipe ;
– aptitudes relationnelles (avec le public et dans l’environnement professionnel), notamment maîtrise de soi.

Arrêté du 27 juin 2014 relatif à l’entretien professionnel et à la reconnaissance de la valeur professionnelle des accompagnants des élèves en situation de handicap:
https://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000029147794

sources: http://www.se-unsa.org/spip.php?article8093
http://47.snuipp.fr/spip.php?article4011

Publicités

3 commentaires

  1. Bonjour,
    Je suis convoquée à un entretien professionnel lundi 2 octobre 2017 avec l’inspectrice et la directrice de l’école, école où je viens d’arriver (01/09/2017). Les relations avec la directrice qui est l’enseignante avec qui je me retrouve pendant 24h sont tendues. Pourquoi l’entretien se fait si tôt avec une enseignante qui ne me connaît pas et me juge dès le 2ème jour de la rentrée ? Puis-je être soutenue par un syndicat ?
    Merci pour vos réponses
    Cdlt
    Gwenny

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s