AESH-AVS-élèves accompagnés: Devenons le pari gagnant du Gouvernement!

Une des promesses de campagne d’Emmanuel Macron: améliorer la scolarisation des enfants en situation de handicap dans les écoles ordinaires, il assure vouloir en faire « une des priorités de (son) quinquennat ».

Il a en particulier promis la création de postes d’auxiliaires de vie scolaire (AVS) nécessaires pour que tous les élèves en situation de handicap puissent aller à l’école.

Sauf que … AVS ( aujourd’hui appelé AESH « accompagnant d’élèves en situation de handicap » ) est un emploi précaire, et « peu valorisé », l’Education Nationale peine à recruter des accompagnants dans les conditions de travail actuelles.
Aucune formation, ni connaissance du handicap ni même diplôme ne sont exigés pour prétendre à un poste.

Principalement recrutés par Pôle emploi en contrats aidés, certains sont sur-diplômés, d’autres n’ont pas toujours le niveau scolaire suffisant.

La nomination de Sophie Cluzel au secrétariat d’État chargé des Personnes handicapées, issue du milieu associatif,devrait à elle seule nous rassurer nous, AESH, AVS et parents d’enfants accompagnés ? Serait-elle une lueur d’espoir pour améliorer nos conditions de travail ou la prise en charge des enfants porteurs de handicap à l’école ?

« C’est un honneur. Je sais la tâche immense qui m’attend et je sais l’attente, les besoins, les aspirations des personnes handicapées, de leurs familles et de leurs proches », a réagi la nouvelle secrétaire d’Etat chargée des Personnes handicapées après sa nomination dans un communiqué à l’AFP. Puis elle a lancé un appel à « toutes les associations et toutes les bonnes volontés pour accomplir cette mutation vers une société plus inclusive ».

Nous veillerons donc AESH, AVS, et parents d’enfants accompagnés, à continuer faire remonter la réalité du terrain, à travers des appels sur les réseaux sociaux, mais aussi en continuant les rassemblements devant les rectorats ou les préfectures.
Ensemble, mobilisons-nous, faisons entendre nos revendications, pour que les promesses se concrétisent enfin.

Publicités

6 commentaires sur “AESH-AVS-élèves accompagnés: Devenons le pari gagnant du Gouvernement!

  1. Je suis AVS en Ulis primaire en contrat cae/cui mon contrat prends fin en aout2017 je ne sais pas si renouveler pour les 6 mois qu’il me reste à faire , c est pas normal on parle du bien être des enfants mais on leur change tous les 18/ 24 mois d AVS car pas de poste d Aesh pour mon établissement , on met un certain pour instaurer un lien de confiance avec eux et après on nous même pas merci mais dégager on vous remplace

    Aimé par 2 people

    • Bienvenue au club ! A chaque fois c’est la même sauce : des beaux discours, pas d’actes ou si peu, et une situation qui évolue au rythme d’une tortue bi-centenaire. Et on ne voit pas bien comment cela pourrait évoluer, parce qu’il faudrait un budget et que ce budget va aux enseignants (cf, gouvernement Hollande).

      J'aime

  2. bonjour, mon fils tdah, dyspraxique, dysgraphique et dysorthographique a une avs depuis le ce1. Il est actuellement en cm2 et a eu 2 avs, la première est restée un an et demi et depuis il a la même, le lien entre mon fils et son avs est bon, elle l’aide et le soutien toute la semaine sauf le lundi. mon fils ne pourrait pas faire une scolarité normale sans elle. Je soutient l’avs et mon fils, je la remercie du travail remarquable qu’elle fait avec lui.

    Aimé par 2 people

  3. Cette personne a bien du mérite. Elle sera possiblement virée en fin de contrat, cela dépendra de l’enveloppe budgétaire… Bon courage, madame.

    J'aime

  4. La Bretagne est région pilote pour la professionnalisation de l’emploi d’avs et/ou aesh sous l’appellation AES spécialité inclusion scolaire et à la vie ordinaire . En tant que parent d’une petite fille reconnue handicapée par la société (et non née handicapée) je souhaitais cela car des avs compétent(e)s elle en a eu mais elle a aussi fait les frais de personnes non formées eux-mêmes dans une situation vulnérable. Les enfants sont des éponges , il faut pour tous de vrais personnes formés aux différents handicaps, reconnus comme professionnels avec le contrat et le salaire qui va avec. La loi de 2005 doit permettre l’inclusion en milieu ordinaire ,à la sortie de l’école elle ne laisse pas ses troubles à la porte de l’école…pourtant son avs (futur AES) a fini sa journée. Si la loi permet à l’avenir une prise en charge à la vie normale les AES auront plus d’heures de travail et aussi un meilleur salaire, les enfants reconnus en situation de handicap (non pris en structure) une vie sociale plus riche….

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s