AESH-AVS « L’humain d’abord! »

Quel gâchis ! Derrière la défense de notre métier, ne pas oublier que c’est l’avenir des enfants que nous accompagnons qui se joue.
L’enjeu de notre combat, c’est avant tout un meilleur accompagnement de tous les élèves poteurs de handicap, dont la scolarisation est un droit.
Ce sont eux qui sont au coeur de la problématique. Autour d’eux, gravitent le sort de leurs parents, des AVS, des AESH, et des enseignants. Mais ce sont aux élèves avant tout auxquels il faut penser!

Car les enfants sont les premières victimes de ce système, et méritent bien mieux que le traitement qu’on leur inflige.
Il y a un manque de moyens accordés à l’inclusion scolaire, résultat: ce sont avant tout eux qui trinquent.
-Sans oublier, dans l’ombre, des familles entières en souffrance. Des parents qui se battent contre l’administration pendant des mois pour obtenir un accompagnant pour leur enfant pour qu’il puisse être scolarisé, comme tout les autres enfants.
-Des AVS, AESH qui arrivent comme un cheveu sur la soupe, en n’ayant aucune formation, parfois peu de connaissances sur le handicap, un salaire ne nous permettant pas de vivre décemment.
-Les enseignants enfin, désemparés car non formés à la présence d’un élève en situation de handicap dans leur classe, à qui la plupart du temps on ne communique aucune information sur cet enfant. Souvent, ils souhaiteraient faire les aménagements nécessaires, mais le PPS ( projet personnalisé de scolarisation) ne leur est pas transmis.

Alors oui, certain(e)s AVS/AESH s’investissent plus que d’autres. Certains enseignants mettent plus de volonté que d’autres à faire les aménagements nécessaires en classe. Mais chacun fait du mieux qu’il peut avec les moyens qu’on lui donne. Nous sommes tous des êtres humains, avec nos qualités et nos défauts. Nous devons essayer de nous mettre à la place des uns et des autres et essayer de mieux nous comprendre.
Le sort des uns est étroitement lié au sort des autres et leur avenir est en jeu.
Avec le le même objectif: le bien être de l’enfant.

Parents, AVS, AESH, enseignants: ne pas tomber dans le piège de se juger les uns les autres! Car le seul et unique responsable reste l’Etat. Ce sont les pouvoirs publics qui ont bidouillé ce système bancal depuis 15 longues années.
Mais les gouvernements successifs envoient de la poudre aux yeux aux parents, aux demandeurs d’emploi, aux bénéficiaires des minimums sociaux ( en embauchant en contrats aidés).
C’est tous ensemble que nous devons nous battre contre ce système qui s’en prend aux plus faibles.

Publicités

Un commentaire sur “AESH-AVS « L’humain d’abord! »

  1. Je n’ai pas voulu en faire trop mais que certains parents ne comprennent pas notre position, c’est hélas assez classique. Il est humain qu’ils voient leur enfant avant tout, et bien souvent cela revient à mettre en difficulté l’AVS. Nous sommes les fusibles de nombreuses situations,y compris quand ça se passe bien. Comme tu le dis, le seul vrai responsable de cette situation, c’est l’Education Nationale, Que soit les enseignants ou les AVS, nous faisons avec un système bancal, qui devra être profondément réformé avant de fonctionner un peu moins mal.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s