Dyslexie: Les écoles s’adaptent de plus en plus

Dyslexie: Les écoles s’adaptent de plus en plus

slsj_280517-act-dyslexie-b.JPG

Plusieurs ouvrages ont vu le jour pour aider les parents à comprendre la dyslexie.

Les temps ont changé et les enseignants de tous les niveaux scolaires voient de plus en plus d’étudiants dyslexiques. Avec les technologies et les nouvelles formations, les écoles tentent du mieux qu’elles le peuvent d’aider les jeunes avec ces troubles de lecture et parfois même d’écriture. Un combat qui est loin d’être terminé.

Publicité

Il n’est plus rare maintenant d’entendre parler de dyslexie dans une classe. Marie-Line Duchesne, orthopédagogue, va même jusqu’à dire que c’est presque une norme d’avoir de deux à trois élèves avec des ordinateurs portables pour faciliter leurs apprentissages.

« J’ai une élève qui est en quatrième année qui va bientôt avoir son propre ordinateur, assure-t-elle. Quand je lui ai demandé si elle serait la seule dans sa classe, elle m’a dit qu’elle allait être la troisième! »

Maintenant, les élèves ont accès à plusieurs logiciels tels que Word Q, Lexibar ou encore Antidote pour les aider.

Redoubler

Ces personnes atteintes de dyslexie ont beaucoup de difficultés à lire entre autres. Toutefois, Mme Duchesne tient à distinguer le trouble du retard.

« Un trouble, c’est neurologique, ce sera là toute sa vie quoi que l’on fasse, explique-t-elle. Un retard, l’enfant va finir par le rattraper, ce n’est pas permanent. La dyslexie, c’est à vie. »

C’est pourquoi l’orthopédagogue se fait une mission d’empêcher ses jeunes patients de faire deux fois une année scolaire.

« Ce n’est pas prouvé que ça aide un enfant, croit-elle. L’étudiant a de la difficulté à lire et à écrire. Refaire les mêmes productions écrites et les mêmes devoirs ne va pas le rendre moins dyslexique, ça ne sert à rien. »

Marie-Line Duchesne croit pour sa part que l’enfant risque simplement de perdre de l’intérêt pour ses études et d’en prendre un grand coup sur son estime personnelle. Mais qu’est-ce qu’un parent peut faire dans ce cas?

« Les parents ne savent pas à quel point ils ont du pouvoir. Un parent a le droit de s’opposer à ce que son enfant double une année scolaire. »

L’orthopédagogue n’en veut toutefois pas aux enseignants.

« Dire à quelqu’un qui enseigne depuis 35 ans  »Tu viens de briser un jeune en l’obligeant à recommencer sa 6e année », c’est sûr que ce n’est pas plaisant pour personne. Mais ça demeure une réalité. »

Dyslexie: Les écoles s'adaptent de plus en plus

La dyslexie est un des troubles d’apprentissages les plus connus.

Reconnaître un dyslexique

Il est difficile de reconnaître une personne qui souffre de dyslexie. Selon Marie-Line Duchesne, les professionnels doivent éplucher toutes les possibilités.

« On considère souvent la dyslexie comme inexplicable dans un certain sens. On doit s’assurer que ce n’est pas un trouble d’attention ou un simple manque de motivation de la part du jeune avant d’émettre un diagnostic. »

Pour les parents ou ceux et celles qui se posent des questions sur la dyslexie, Marie-Line Duchesne et d’autres bénévoles tiennent la page Facebook du groupe de référence des troubles d’apprentissage Saguenay-Lac-Saint-Jean.

http://www.courrierdusaguenay.com/actualites/societe/2017/5/28/dyslexie–les-ecoles-s-adaptent-de-plus-en-plus.html

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s