AESH Co, le marathon des ESS

Je suis AESH Co en ULIS collège, en CDI. Cette année, nous accueillons 12 élèves au sein du dispositif. Ce qui signifie au minimum 12 ESS. La décision a été prise en début d’année scolaire (avec l’enseignant référent) de faire les ESS en dehors du temps de présence des élèves, histoire de ne pas pénaliser les autres élèves. Autant dire que pour moi, toutes ces heures se font en dehors de mon emploi du temps.

Plusieurs possibilités s’offrent à moi :

  • ne pas aller aux ESS : dans ce cas je pénalise l’élève, et j’estime que je ne fais pas mon travail.
  • aller aux ESS et demander à récupérer les heures : dans ce cas je pénalise 11 élèves
  • aller aux ESS et ne pas récupérer les heures : j’ai choisi cette solution, en sachant que les élèves quittent le collège après le brevet et que du coup moi aussi.

Je sais que ma décision pourra en choquer certains, mais j’assume totalement. Il est important quand on réclame une reconnaissance de notre métier, d’être présents sur ces temps de concertation. Notre voix doit être entendue, et permet parfois d’apporter un éclairage supplémentaire. Je bénéficie d’un « capital temps » qui est vite épuisé (entre les différentes sorties et préparation diverses), en janvier en général le compteur est remis à zéro. Et les ESS sont le plus souvent programmées aux deuxième trimestre…

Bon je vous laisse, j’ai trois ESS aujourd’hui, et pourtant je quitte à midi…

SOPHIE AESH Co

ULIS collège

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s