Forte mobilisation en soutien à Gaëtan, cet adolescent handicapé exclu de tout système scolaire

Ce samedi matin, près de 150 personnes ont défilé dans les rues, derrière Laëtitia Verstraete, cette courageuse maman défendant ni plus ni moins que le droit fondamental de son fils Gaëtan, à aller à l’école.
Entre 100 et 150 personnes ont été solidaires, hier, du combat que mène cette mère courage, Laëtitia Verstraete, au regard de la fatalité sociale qui s’abat sur son fils handicapé Gaëtan, depuis maintenant plus d’un an et demi.

Celle de ne plus être scolarisé nulle part, après que l’institut médico-éducatif (IME), dont il dépendait jusqu’alors, a jugé préférable d’orienter l’adolescent Dadonvillois de 16 ans vers le centre psychiatrique Daumezon, de Fleury-les-Aubrais. « Totalement inapproprié », estimera sa maman, qui devait frapper un grand coup, ce samedi matin, dans les rues de la capitale nord-loirétaine, en parvenant à fédérer, autour d’elle, élus (de Pithiviers, Ascoux, Escrennes, Laas…), syndicats et habitants touchés par la cause.

Entre banderoles, sirènes et membres de l’association Défis événements handicap, Laëtitia Verstraete se dit « loin d’être la seule dans ce cas ».

« Il y a là, ce matin, trois autres familles vivant le même cauchemar que la mienne. Ensemble, on se sent plus fort. À propos de Gaëtan, on me dit qu’il est trop grand pour intégrer un IME et trop jeune pour un foyer de vie médicalisé. Vu qu’il reste à la maison toute la journée, il se désocialise, finit par ne plus vouloir voir personne. »

Si rien ne bouge, alors…
Ce samedi, l’adolescent souffrant de troubles moteur, du langage et du comportement, ainsi que de déficience intellectuelle, comprenait-il seulement le pourquoi de tout ce bienveillant ramdam dans Pithiviers ? Difficile à dire… Il n’en demeure pas moins « qu’un pays, dit civilisé, ne peut laisser ses enfants dans pareille situation », dénonçait une voix solidaire.

Alors qu’une autre mère, Frédérique Montel (trois enfants handicapés à la maison), dit « actuellement déposer les statuts de l’AIPE », ou Association pour l’inclusion des personnes extraordinaires. Une citoyenne dans le désespoir, contrainte de prendre elle-même les choses en main, faute de soutien de la part des pouvoirs publics. « Avec d’autres parents, on envisage aussi de créer une école Montessori, qui mêlerait enfants neurotypiques et handicapés. Dans l’idéal, on l’aimerait dans Le Malesherbois », précise Frédérique Montel.

aëtitia Verstraete ne s’interdit pas non plus de faire naître une association « de soutien aux parents d’enfants pas comme les autres, si rien ne se passe, après cette manifestation ».

Considérant que rien ne bouge dans le Loiret – tout au plus peut-elle compter sur un entretien, en juillet, avec la députée (LR) Marianne Dubois –, Laëtitia Verstraete envisage maintenant de frapper à la porte du président de la République. « Je vais essayer de me faire inviter à l’Élysée, pour lui expliquer dans quelle situation se trouvent les familles comme la mienne. »

http://www.larep.fr/pithiviers/social/2017/06/25/forte-mobilisation-en-soutien-a-gaetan-cet-adolescent-handicape-exclu-de-tout-systeme-scolaire_12458873.html

Publicités

Un commentaire sur “Forte mobilisation en soutien à Gaëtan, cet adolescent handicapé exclu de tout système scolaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s