AVS-AESH: « Nous avons besoin du soutien des parents des élèves que nous accompagnons »

Des AVS – AESH mieux formé(e)s se traduirait clairement par un accompagnement de meilleure qualité pour les enfants en situation de handicap. Il est donc essentiel que les parents des élèves accompagnés témoignent de la mauvaise prise en charge de leur enfant à l’école.
Leurs témoignages permettraient d’illustrer de manière concrète nos revendications. Car ce sont leurs enfants qui sont les premières « victimes » du manque de reconnaissance du métier d’AVS-AESH. Rien de tel que la réalité du terrain !

Pour exemple, des enfants qui changent plusieurs fois d’AVS durant l’année scolaire. Ils commencent à prendre leurs repères avec un accompagnant mais tout est à refaire avec une autre personne. Les contrats des AVS sont pour la majorité des contrats précaires, des CDD de deux ans maximum. Ceux-ci peuvent se terminer en milieu d’année scolaire, sans prendre en compte les répercussions sur la scolarité des enfants.
Ce sont aussi les enfants qui sont « victimes » du manque de formation de leurs AVS – AESH. Les accompagnants sont parfois démuni(e)s face au handicap de l’élève qu’ils accompagnent, dont ils ignorent tout. Comment accompagner de manière optimale un élève ayant un handicap très particulier – du type autisme ou handicap visuel – sans avoir eu aucune formation auparavant ?

Il est donc indispensable que les parents des élèves que nous accompagnons s’associent à notre combat car la réussite de l’inclusion scolaire de leurs enfants passe aussi par la reconnaissance du métier d’AESH-AVS. Eux aussi doivent manifester leur mécontentement concernant le mode de recrutement et l’absence de formations adaptées pour les AVS-AESH. Ils doivent exiger de l’Etat d’accorder des moyens supplémentaires en faveur de l’inclusion scolaire des enfants en situation de handicap.

Publicités

3 commentaires sur “AVS-AESH: « Nous avons besoin du soutien des parents des élèves que nous accompagnons »

  1. Oui mais ça c’est aussi compliqué à faire comprendre que fumer est nocif pour les poumons, les siens et ceux du voisin. C’est pourtant l’évidence que nos sorts sont liés. Travail de longue haleine, on y croît !

    J'aime

  2. non merci! les formations de l’éducation nationale je m’en passe! par contre que l’on revalorise mon salaire oui! j’en ai ras le bol d’être payée moins qu’un contrat EVS. Je suis en cdi, 10 ans d’ancienneté, qu’on arrête de me considérer comme une débutante, je suis autodidacte certes et je ne suis pas la seule dans ce cas…il faut arrêter de compter sur notre dévouement, c’est un métier difficile, perso j’ai besoin de reconnaissance et ça passe aussi par un salaire!!

    Aimé par 1 personne

  3. Bonjour , . Je profite d’être ici pour poser une question: Trouvez vous normal qu’une Avs ne puisse pas suivre un élève en fac . Pourquoi les étudiants handicapés sont « obligé  » d’aller en BTS pour pouvoir bénéficier de l’avs ?? C’est discriminatoire !

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s