Une pétition qui a déjà recueilli plus de 31 330 signatures afin de « pérenniser et former les auxiliaires de vie scolaire ».

Lydie Marc demande à Emmanuel Macron de « s’assurer que chaque enfant handicapé scolarisé en France ait une auxiliaire de vie », comme il s’y était engagé lors de sa campagne.
Mère d’une enfant de 8 ans dyspraxique, elle interpelle le président de la république à travers une pétition qui a déjà recueilli plus de 31 330 signatures afin de « pérenniser et former les auxiliaires de vie scolaire ».

J’en ai assez de toujours devoir me battre alors que la scolarisation des enfants en situation de handicap est un droit inscrit dans la loi du 11 février 2005. » À l’aube des vacances estivales, Lydie Marc vient d’apprendre que le contrat de l’auxiliaire de vie scolaire (AVS), qui accompagne sa fille de 8 ans depuis deux mois, n’était pas reconduit à la rentrée de septembre. « Ninon est dyspraxique visuo-spatiale. Elle a un trouble qui affecte la planification, la coordination et l’automatisation des gestes, explicite sa mère

Elle est suivie par un orthophoniste, une psychomotricienne et, en classe, elle a besoin d’une AVS pour la guider, lui reformuler certaines consignes et lui permettre de suivre normalement. »

Mais voilà, depuis deux ans, rien ne lui est facilité. « Les AVS ne restent pas, témoigne-t-elle. Elle en a connu trois différentes. Pour la première, son contrat a pris fin en cours d’année lorsqu’elle était en CP. Celle qui a pris sa suite après quinze jours d’interruption était très bien, mais les conditions de travail sont difficiles, elle a donc souhaité arrêter. Et, enfin, la dernière qui partage son temps entre trois enfants, n’a pas vu son contrat renouvelé à la rentrée prochaine. »

À quelques jours de la fermeture des services de l’Éducation nationale, Lydie Marc doit donc recommencer les démarches en urgence. « Je suis très en colère, mais je ne compte pas lâcher. Ma fille est hyper volontaire, avec l’AVS, elle se place même dans le peloton de tête de sa classe, c’est important que quelqu’un lui apporte un suivi individuel d’autant plus qu’elle va intégrer une classe à double niveau CE2 – CM1 dans laquelle il sera plus compliqué de s’adapter », commente cette enseignante en anglais au lycée professionnel Joliot-Curie à Reims.

Ne se sachant pas seule dans ce cas, Lydie Marc a lancé une pétition intitulée « Pérennisez et formez les AVS, auxiliaires de vie scolaire ! » sur le site change.org en juin et a déjà reçu plus de 31 330 soutiens. Son but ? Interpeller le nouveau président de la République, Emmanuel Macron. « Il avait annoncé dans son programme que chaque enfant scolarisé en situation de handicap aurait une AVS (lire par ailleurs), nous lui demandons de tenir cette promesse », expose la mère de Ninon. Soit en donnant une « réelle formation et un salaire à la hauteur » et en « proposant des contrats pérennes, en CDI » aux AVS. « Certaines se forment seules en s’aidant de lectures sur le net alors qu’elles accompagnent des enfants atteints de toutes sortes de handicaps : troubles dys, trisomie, autisme, cécité… Elles ne sont payées que 775 euros pour 20 heures, elles sont également bien souvent sous contrat aidé, ce qui est assez précaire. Rien n’est fait pour faciliter leur travail ou les retenir, il faut revaloriser tout ça pour trouver davantage de candidats », argumente Lydie Marc.

Notamment pour que les élèves, qui trouvent un rythme de croisière bénéfique avec leur accompagnant, n’aient pas sans cesse à tout recommencer. « L’enseignant, l’élève et l’AVS doivent trouver de nouvelles méthodes de travail régulièrement, ce n’est simple pour personne, regrette-t-elle. Il faut qu’on trouve enfin les bonnes solutions. » Margaud Déclemy

http://www.lunion.fr/38933/article/2017-07-05/une-ageenne-interpelle-le-president-de-la-republique

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s