« Précarité silencieuse et énorme » Quand les auxiliaires de vie scolaire voient rouge …

Les Assistants d’éducation (AED), les Auxiliaires de vie scolaire (AVS) et les Accompagnants d’élèves en situation de handicap (AESH), tous ces personnels qui s’occupent d’enfants et d’adolescents en difficultés, ne sont peut-être “que” plusieurs centaines en Côte-d’Or et en Bourgogne/Franche-Comté (BFC), mais ils veulent se faire entendre. En cette période de fin d’année, ils ont été nombreux, au moins plusieurs dizaines, à signifier leur mécontentement, notamment sur internet. En cause, le retard de paiement de leur maigre salaire (687 € pour 20 heures par semaine pour les AVS, par exemple), du mois de novembre. Un paiement normalement prévu autour du 20 ou 21 décembre, et qui n’est intervenu que ce mercredi 27.

« Une honte ! »
« C’est une honte », lançait un AED du département de la Nièvre ce mardi. Mais il n’était pas le seul de la région à signifier sa colère quant à ce retard de paiement. Agathe, 31 ans, une AVS pour la deuxième année consécutive à Dijon, dénonçait la « précarité silencieuse et énorme » qui touche ces professions qui ont pourtant un rôle social évident. « Cette année, des mères élevant leurs enfants seules n’ont pas pu fêter Noël, car en plus d’être payées à coup de miettes, nous n’avons tout simplement pas encore touché notre salaire », disait-elle aussi mardi. Ainsi, même si elle a donc été enfin payée ce mercredi, elle s’insurge de sa condition et de celle de ses collègues. Pour n’évoquer que son exemple, elle explique qu’« être AVS, c’est vivre chaque mois dans le rouge, devoir choisir entre EDF ou l’assurance, entre soigner une bronchite ou acheter des pâtes, et évidement accumuler les retards de loyer. Il est important de rappeler que sans AVS, il y a des enfants qui ne peuvent pas aller à l’école, donc forcément des parents qui ne pourraient pas aller travailler… »

Des manifs à venir ?
Pour toutes ces raisons, elle et d’autres envisagent de se tourner vers des syndicats de l’Éducation nationale afin de pouvoir, dans les semaines qui viennent, peut-être organiser des mouvements plus médiatiques.

Le rectorat de Dijon est tout bonnement… fermé jusqu’au 2 janvier.
Enfin, nous aurions voulu pouvoir obtenir des réponses du côté du rectorat de l’académie de Dijon sur cette problématique, qui, au-delà d’un retard de paiement malvenu au mois de décembre, recouvre de plus larges souffrances. Reste que pendant les vacances scolaires de Noël, aucune personne n’est disposée à nous répondre au rectorat de Dijon et que ce dernier est purement et simplement fermé « jusqu’au 2 janvier inclus », nous a-t-on appris.

http://www.bienpublic.com/societe/2017/12/27/les-assistants-de-vie-scolaire-voient-rouge

Publicités

Un commentaire

  1. Je suis AVS et je dépense en moyenne 80€ par mois pour me rendre à mon travail. Avec un salaire de 674,92€. C’est logique que n’ayant pas un gros salaire, on ne bénéficie d’aucun remboursement des frais de déplacement ou de ticket restaurant. L’autre jour, j’ai entendu un député se plaindre que le fait de devoir produire des preuves de ses dépenses lui fera perdre sans doute 10€ par ci ou 5€ par là.
    Je vous laisse calculer la proportion de ses pertes sur son indemnité par rapport aux miennes sur mon « salaire »….

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s