Lettre ouverte « M.le Président, l’Etat doit payer les AESH »

« Bonjour Monsieur Le Président,

Je me permets de vous écrire concernant le manquement du versement des salaires aux AESH contractuelles de l’Éducation Nationale de la part de l’État. Il est inadmissible que dans toute la France entière, des AESH n’aient pas de salaire du tout depuis la rentrée, que d’autres n’aient qu’un acompte en septembre et rien en octobre, ou encore un acompte sans aucun rappel pour le mois de septembre liste non exhaustive, je n’ai pas tous les cas, mais cela reste très inquiétant pour ce personnel qui travaille avec plaisir auprès des enfants à besoins spécifiques.

Monsieur Le Président, cela porte un nom : c’est de la maltraitance institutionnelle. Faire grève n’est pas la solution, cela augmenterait la précarité, mais c’est illégal donc c’est un droit de retrait rémunéré.

Vous n’êtes pas sans savoir, Monsieur Le Président, qu’il y a les impôts à payer, les mères solos avec leurs enfants, cantine, lycée, factures, pour un 24h, c’est à dire 100h10 par mois, si l’État ne peut pas payer, les AESH se mettront à l’arrêt et saisiront le tribunal administratif, cela ne peut plus durer. Je compte sur vous, Monsieur Le Président, je suis sur un collectif et j’ai de la peine pour toutes ces personnes dans toutes les académies mais il y a aussi les lycées employeurs. Peu d’AESH ont leurs salaires, ou certaines n’ont même pas leurs contrats. Je veux bien vous rencontrer si nécessaire, lors d’une venue dans mon département.

Il me semble que ces choses sont trop importantes, cela met énormément de monde en difficulté financière mais également leurs enfants, je ne trouve pas cela très normal, tout travail mérite salaire, ceci est inadmissible de la part de la République que je respecte et donc je souhaiterai la réciprocité. C’est la moindre des choses. Que comptez-vous faire au niveau national Monsieur Le Président ? Comment comptez-vous régler toutes ces situations urgentes, les AESH ne sont pas à 35h, elles sont à 24h / semaine.

Je compte sur vous et je vous remercie de m’avoir lue, les AESH attendent de vous que vous interveniez pour régler cette situation intolérable, angoissante et si cela persiste, l’État va perdre son personnel malgré les pénalités de pôle emploi, 4 mois de carence plus 2 mois pour la commission paritaire, mais dans ce cas précis, les AESH peuvent démissionner puisqu’il y a faute de l’employeur qui ne les paie pas. Si elles ne paient pas leurs impôts, elles seront majorées, quelle solution pour cela aussi s’il vous plaît ?

Une solution urgente et rapide s’impose dans toute la France, non seulement le respect : être payées mais aussi être reconnues. Ce sont les invisibles de l’État que tout le monde oublie en parlant de handicap à l’école. Je vous remercie d’avance pour votre intervention urgente auprès de tous les rectorats et DSDEN, DASEN.

Je vous prie de croire, Monsieur Le Président, en mes respectueuses salutations.

 » Marie », AESH

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s