La parole aux enseignants ! (1 ) « Nos AVS sont précieux(ses) ! Offrons-leur une formation adaptée ! »

Est-ce difficile d’avoir un(e) AVS/AESH dans votre classe ? » Je leur ai posé la question.

J’ai relevé beaucoup de témoignages positifs, extraits choisis :

« Vous avez un rôle très important : perso, je me suis toujours très bien entendue avec mes AVS car les rôles avaient été bien définis au départ. Nos AVS sont précieuses ! »

« J’ai toujours été contente d’avoir une AVS en classe parce que la journée serait bien pire sans. »

« C’est un véritable plaisir ! J’aime impliquer les AVS dans mes activités en classe et je trouve que leur présence m’aide à dynamiser mes cours ! C’est une réelle chance pour nos élèves. Mieux, un besoin »

« Super expérience relationnelle avec eux car indispensable dans ce genre de classe « compliquée » ! Cela tient bcp de la personnalité de chacun : AVS ET enseignant !Pour moi, la présence et le regard d’un autre adulte, bienveillant par définition, ne me gêne pas ! »

« Moi aussi ai eu une avs dans ma classe en ps…elle était top avec l enfant..et beaucoup investie dans la classe. ..et même dans l
école. ..vraiment un gros plus. C’était un plaisir qu’elle soit là, discrète mais qui prenait des initiatives quand il le fallait. »

Pour conclusion, j’ai choisi ce témoignage, plutôt pertinent et reflétant bien la réalité du terrain :

« Pour les relations AVS/prof, c’est comme partout. A partir du moment où plusieurs personnes travaillent ensemble, les relations sont bonnes ou pas.

Il nous faut certainement un temps d’adaptation quand on n’a jamais eu 1 autre adulte dans la classe. 

Chacun doit apprendre à se connaitre avant que cela fonctionne au mieux : le prof et l’AVS mais aussi l’AVS et l’enfant et l’AVS et les autres enfants de la classe.

Je vais aller plus loin que la question initiale.La formation des AVS est largement insuffisante et arrive trop tard (les AVS devraient être formées en amont).

Les critères de recrutement sont discutables. (ce n’est pas une critique mais un vrai regret : les enfants qui ont besoin d’une aide, doivent avoir quelqu’un qui a été formé pour cela et pas une personne qui découvre le handicap et qui est recrutée en contrat aidé ).

Comment trouver sa place sereinement dans ces conditions ?»

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s