Les nouvelles conditions de recrutement des AESH

Le nouveau décret du 27 juillet 2018 porte modification des conditions de recrutement des AESH.

– Désormais avec un Bac OU niveau Bac ( quel que soit le domaine) vous pouvez être recruté(e) en tant qu’AESH. Un diplôme d’aide à la personne était jusqu’alors nécessaire.

– 9 mois en contrat aidé PEC (anciennement CUI) en tant qu’accompagnant scolaire suffisent pour prétendre à un CDD AESH de droit public, contre 24 mois avant ce décret.

Conclusions du collectif AESH En action! :

Ce décret a pour objectif d’élargir le vivier des AESH en assouplissant les conditions de recrutement des AESH et ainsi pallier à la pénurie de candidats. Les CDD AESH sont des contrats précaires et peu attractifs. Trop mal payés, de nombreux personnels en poste démissionnent. Peu de nouveaux candidats: trop mal payés (CDD à temps partiels imposés) , trop peu formés, manque de reconnaissance.
Le Gouvernement, avec ce nouveau décret, semble préférer la quantité à la qualité. Augmenter le vivier d’AESH à tout prix pour faire face au nombre grandissant de besoin en accompagnants scolaires.
Proposition du collectif AESH en action! : Donner un vrai statut aux AESH, en les formant, leur donner une reconnaissance et un salaire décent. Pour vivre dignement et permettre un accompagnement de qualité pour les élèves en situation de handicap accompagnés.
Parce que les CDD AESH ne sont pas des contrats « robustes » comme les qualifie le Ministre de l’Education Nationale. Ce sont des contrats précaires, à temps partiels imposés, avec des salaires de 700 euros/mois en moyenne, sans formation adaptée aux divers handicaps. 6 CDD de 1 an renouvelables permettent d’espérer prétendre à un CDi. Des AESH au rabais, un nivellement par le bas.

Pour lire le décret: https://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do;jsessionid=443BAC1F3891CABC918E37F261F80A57.tplgfr23s_2?cidTexte=JORFTEXT000037257789&dateTexte=&oldAction=rechJO&categorieLien=id&idJO=JORFCONT000037257534

Publicités

Un commentaire

  1. Sauf avis contraire ce sont les parents qui ont tout à perdre dans cette histoire.Enfin,les parents qui s’inquiètent de l’avenir de leurs enfants en situations de handicap,bien sur. Cette nouvelle mouture aura je pense un point positif. Certains de ces nouveaux AESH pourront bénéficier de l’intelligence des élèves accompagnés pour relever leurs propres niveaux. Votre sujet est très intéressant,néanmoins il manque quelque chose d’essentiel dans ces quelques lignes. Le HANDICAP.D’un coup de baguette magique,celui-ci à disparu des tablettes. Malheureusement ce sont une nouvelle fois les élèves qui vont pâtir de ces décisions qui nous ferait pouffer de rire si on ne parlait pas d’être humain. A mon avis, le niveau doit impérativement être relevé chez les décideurs.Sur le terrain c’est du grand n’importe quoi, il y a même des AESH qui se disent chef des AESH. Je ne parle même pas des PPS etc,etc…

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s